Bienvenue !
 
Bergues aujourd'hui Tourisme Agenda Accès - Plans Liens

Prochainement...

Dans le cadre de "Découvertes", à 20 heures 30 au salon doré de l'hôtel de ville seront présentés :

puce Vendredi 19 octobre : Le Tibet
 
puce Vendredi 16 novembre : L'Île de Pâques
 
puce Vendredi 14 décembre : Chypre
 
puce Vendredi 11 janvier 2008 : Les Volcans
 
puce Vendredi 15 février 2008 : La Namibie
 
puce Vendredi 28 mars 2008 :  L'Alsace

Entrée : 5 €uros (2 €uros pour les moins de 18 ans)

L'Alsace - Vendredi 28 mars 2008


Elle n’a pas fini de vous étonner !

Reportage numérique réalisé et présenté par Louis But

Au cœur de l’espace Rhénan, l’Alsace n’est pas une région comme les autres.

Traditions et coutumes se sont forgées au carrefour des cultures romaine et germanique, influences et échanges…

Le voyageur succombe sous le charme de l’Alsace, s’étonne de sa singularité et se laisse aller au dépaysement : architectures fleuries des villages à colombages ; vignobles d’exception aux sept cépages ; usage d’une langue née d’une histoire commune avec le voisin allemand ; fortifications perchées sur des nids d’aigles à l’instar du Haut Koeningsbourg ; villes magiques comme Strasbourg l’européenne et son marché de Noël ou bien encore Colmar et ses pittoresques quartiers ; milieu naturel hors pair avec le massif vosgien ; la traditionnelle transhumance de printemps ; la beauté sauvage des sentiers des crêtes.

Terre de fête, de gastronomie et d’accueil. Assurément tout y est !!!

Derrière ces images connues et attachantes, Louis But saura aussi vous emmener sur des chemins moins fréquentés pour votre plus grand plaisir. En tous cas, l’Alsace n’en finira plus de vous surprendre à travers ce reportage numérique d’une qualité rare.

 

Dernièrement...

Namibie, terre magique - Vendredi 15 février 2008

 

Reportage numérique réalisé et présenté par Jean Claude Herman

L’immensité et la splendeur de ses paysages sans fin font de la Namibie un pays grandiose. Les déserts de dunes sculptées par les vents se succèdent. Les vagues de sable se confondent avec celles de l’Océan. Elles fouettent ces côtes inhospitalières qui ont surpris plus d’un navire, et où les épaves à moitié ensevelies au gré des tempêtes de sable surgissent, fantomatiques.

La vie dans le désert a dû s'adapter pour subsister. Le Parc National d’Etosha constitue l’un des plus beaux sanctuaires de la vie sauvage africaine.

A l’ouest de cette étendue se dressent les montagnes désertiques du Kaokoland, où l’air est sec, l’herbe grillée, l’eau rare. Des hommes se sont installés dans cette région, les Himbas, un peuple sublime de pérennité. Parés de bijoux cuivrés, vêtus de peaux de chèvre nouées autour des hanches, ces fiers pasteurs vivent du bétail qu’ils élèvent. Ils sont les rares garants d’une authenticité pure, aimant la parure, la fête et cultivant des rites magiques.

A l’est s’étalent les dunes rouges d’un autre désert, celui du Kalahari des Bochimans. Leur mode de vie simple et naturelle émeut encore. Organisée en communautés familiales, la société bushmen ne comporte pas de hiérarchie sociale. Elle est fondée sur des valeurs d’égalité, de complémentarité et de responsabilité. Un bel exemple d’harmonisation sociale.

En descendant vers le sud, la Fish River déroule les méandres de son cours d’eau sur plus de cinq cents kilomètres. Avant de se jeter dans le fleuve Orange, à la frontière sud-africaine, les eaux courantes ont creusé la roche formant un défilé spectaculaire, fait de murailles en à-pic et d’anciennes crevasses : le deuxième en taille après celui du Colorado.

La Namibie aux paysages arides, âpres et exceptionnellement insolites est une terre magique, entre océans et mers de sable.
 

Jean-Claude Herman

 

VOLCANS, Les Feux de la terre - Vendredi 11 janvier 2008

 

Film numérique réalisé et présenté par Frédéric Lécuyer

Il n'existe que peu de phénomènes naturels qui, comme les éruptions volcaniques, engendrent autant de fascination que de crainte. Souffles brûlants, blocs de roches incandescentes, immenses panaches délétères, coulées de lave ou nuages de cendres destructeurs qui rampent aussi vite que se déplacent les voitures … Ces quelques exemples des phénomènes auxquels sont confrontés les humains qui vivent aux pieds de ces étranges monstres que sont les volcans seront à l’écran à travers un film aussi éblouissant qu’impressionnant !

Autour du monde, de la Sicile à l'Indonésie en passant par l'île de la Réunion, découvrez plusieurs volcans actifs qui ont connu d'importantes éruptions depuis le début du XXIème siècle, mais également l'adaptation des peuples qui côtoient les feux de la Terre.

En Italie le Stromboli ou l’Etna sont devenus des sources de revenus touristiques. À la Réunion, le Piton de la Fournaise devient un lieu de rendez-vous à chacune de ces éruptions ; la Fournaise fascine et surprend parfois…
 

 

 

 

Pourtant c'est en Indonésie que l'imprégnation de l'Homme par le volcan est une des plus fortes. Plus de 30 volcans actifs, dont certains sont extrêmement dangereux, et une densité de population de plus de 400 habitants au kilomètre carré ont marqué la civilisation javanaise. Des liens étroits unissent les javanais à leurs volcans.

Les vieilles légendes font alors surface et sur les flancs du Merapi les vulcanologues se heurtent aux analyses du "Juru Kunci"… Le "Maître des Clefs", chargé depuis presque dix générations de la surveillance mystique et ésotérique du Merapi, là où vit ce démon terrifiant lié étroitement au Sultan de la ville de Yogyakarta et à la déesse de la mer "Ratu Kidul" …

Ce film est présenté par son auteur, Frédéric Lécuyer, vulcanologue et conseillé scientifique pour les réalisations de Vulcania.
 

Frédéric Lécuyer, l'auteur de "Volcans"

CHYPRE, Le jardin divisé d’Aphrodite - 14 décembre 2007


réalisé et présenté par Olivier Bourguet

Chypre, île somptueuse du levant, terre stratégique pour des générations de conquérants a bien d’autres visages à nous offrir que sa façade balnéaire touristique.

C’est en vérité une île peu connue lorsque l’on sillonne celle-ci tant du côté grec que du côté turc, à la rencontre de ses habitants, de leurs coutumes et de leurs traditions. Ile couverte d’églises, de monastères, de mosquées et de châteaux médiévaux ; île secrète habitée de l’esprit des Dieux antiques ; île de l’Amour puisque c’est là que naquit Aphrodite, déesse de la beauté.

Carrefour géographique et humain, toujours en Occident, déjà en Orient, Chypre a subi de nombreuses influences au cours de son histoire, se retrouvant un jour divisée entre ses deux communautés.

Avec des images dont la qualité s’apparente à l’impressionnisme, laissez-vous aller aux joies de la découverte sans idées préconçues. Chypre se dévoilera alors à vous dans ce reportage réalisé au fil des saisons à travers les paysages de coteaux et de montagnes, les villages tranquilles où le Kafénion est un point de passage incontournable pour le contemplateur et l’amoureux de la rencontre humaine. Voilà bien le thème de ce sujet, la rencontre avec ces Chypriotes, qu’ils soient Grecs ou Turques, car nous ne connaissons que bien peu du quotidien de ces nouveaux européens !

Une lacune à combler avec cette projection … et assurément l’occasion de rêver à d’autres horizons ensoleillés !
 


Olivier Bourguet, l'auteur présentera son reportage

L'Ile de Pâques, l'île planète - Vendredi 16 novembre 2007

Reportage présenté par DECOUVERTES, réalisé et présenté par Dany Marique

L’Île de Pâques - Rapa Nui - est un minuscule îlot perdu dans l'océan Pacifique, à 4.000 km de toute autre côte habitée.

Il n’existe pas d'isolement plus grand sur notre planète !

Les 2.000 Rapanui rescapés de leur passé, peuple de chair vivant aux côtés du peuple de pierre, sont menacés de perte d'identité, de racines et de moyens de subsistance. Comment survivent-ils, comment ressentent-ils les transformations d'un monde qui s'accélère autour d'eux, comment peuvent-ils se défendre ? Comment récupérer son avenir quand on a perdu son passé ? Pour ce reportage, le réalisateur a tendu le micro aux Rapanui : il était important qu'ils nous fassent part, eux-mêmes, de leur quotidien et de leurs espoirs.

Jadis, avec l'horizon comme seule ligne de vie, les Rapanui ont édifié une civilisation étonnante et originale, sans attache ni modèle de référence. Un projet qui dépasse largement l'échelle humaine, et qui intrigue toujours par sa complexité et son audace. Malgré son extrême confinement, ce peuple a laissé une somme archéologique hors du commun, disproportionnée par rapport à l'espace et le temps. Un travail inconcevable pour une île de 166 km² puisque les archéologues estiment à plus de 5.500 les sites dignes d'intérêt.

De cette ultime énigme de l'Humanité on retient surtout les 900 statues mégalithiques, les moaï. Des statues qui marchaient debout, dit la légende... Ces géants de pierre, au regard aveugle et lèvres closes à jamais, montent une terrible garde silencieuse, sur le flanc d'un volcan ou alignés le dos à la mer. Cette civilisation – qui a disparu dans la dégradation de son environnement - est un miroir pour l'homme et une métaphore pour la Terre.
 

Lîle de Paques et ses célèbres statues...

 

 

 

 

 

 

Un des Rapanoui au pied d'une statue...

 

 

 

 

 

 

Dany Marique, le réalisateur

TIBET - Les Cavaliers du Kham - Vendredi 19 octobre 2007
Film numérique réalisé et présenté par Elise Blanchard

Au Tibet, les hauts plateaux du Kham, d’accès difficile, avec des cols à plus de 4000 mètres, restent méconnus. Cinquante ans après l’invasion chinoise, la culture tibétaine reprend peu à peu ses droits au Kham : Les immenses solitudes ponctuées de tentes de nomades et de troupeaux de yacks sont toujours là, les drapeaux à prières claquent à nouveau dans le vent et les monastères s’animent au son des trompes et des tambours rythmant prières et danses masquées.

Passionnés par le Tibet, où ils ont effectué de nombreux voyages, Louis-Marie, Thomas et Elise Blanchard nous font partager, au fil des saisons, la vie du peuple Khampa.

C’est l’hiver implacable, et dans leurs refuges, les nomades se réunissent autour du fourneau pour discuter et partager thé au beurre et tsampa ; on prépare le nouvel an, la grande fête de l’hiver. Chaque tribu possède son monastère où inlassablement, moines et laïcs impriment des textes sacrés et font tourner les moulins à prières.

Au début du mois de mai, les nomades chargent tentes et bagages sur les yacks et les chevaux, pour rejoindre les pâturages d’été, sur le haut plateau. En dehors de la route stratégique ouverte par les chinois, le seul moyen de se déplacer, c’est le cheval ou la marche à pied  avec les yacks.

Les " Cavaliers du vent ", c’est la rencontre avec un peuple fier, qui lutte avec une formidable énergie pour préserver son identité.

Ce film a obtenu le prix du meilleur documentaire au Festival de Blois et au Festival de Rennes.
 

 

 

 

 

 

 

L'auteur, Elise Blanchard

LE CANAL DU MIDI


Vendredi 20 Avril, à 18 heures 30,
au salon Doré de l'Hôtel de Ville, dans le cycle de grands reportages Découvertes était présenté LE CANAL DU MIDI, reportage multi-images de Louis But

Le Canal du Midi, ce chef d’œuvre du siècle de Louis XIV, offre des ouvrages d’arts exceptionnels tout au long de ses 240 kms à travers les panoramas du Sud-Ouest.

Grâce à la folle entreprise d’un homme hors du commun, Pierre Paul Riquet, le chemin d’eau traverse le pays Cathare, se faufile au pied des remparts de Carcassonne, glisse dans un océan de verdure de Toulouse à Sète.

Et le chaland se laisse entraîner au fil de l’eau dans un monde de sérénité …

Un voyage sur le Canal du Midi est une échappée dans le temps et l’espace, à la rencontre d’hommes et de femmes qui vivent avec le canal et pour le canal. Des rencontres et des moments privilégiés au pays du bien vivre, où gastronomie oblige, les haltes pour le cassoulet ou les vignobles du Languedoc sont incontournables.

 

Construit à une époque où ce qui était utile savait être beau, le Canal du Midi classé désormais au patrimoine mondial de l’UNESCO, méritait ce spectacle de qualité où la beauté des images et l’intérêt des textes passionneront les spectateurs.
 

VAUBAN ET LE NORD

Samedi 10 mars 2007, dans le cadre de l'année Vauban et à l'invitation de l'association ASPABERG, François Hanschotte a donné une conférence sur "Vauban et le Nord" au salon blanc de l'hôtel de ville à 17 heures.

MASQUES ET CIVILISATIONS MYSTERIEUSES


A l’invitation de la Ville de Bergues, Vendredi 2 mars 2007 à 20 h 30, au Salon Doré de l'Hôtel de Ville, l'association «Découvertes» a présenté un premier reportage numérique réalisé et présenté par Jean-Claude Sadoine.
 

Plein les yeux avec ce véritable spectacle numérique servi par une projection haute définition.

Deux années de réalisation furent nécessaires pour nous offrir une véritable évasion par l’image mais surtout des émotions grâce à une multitude d’effets visuels et une musique originale composée pour ce spectacle par Paul Jarret. Les prises de sons sur le terrain, la qualité des textes et la diversité des séquences, notamment sur le CARNAVAL DE VENISE, nous offre un rêve raffiné, délicat mais délirant au cœur de la plus belle ville d’Europe.


Avec le thème universel du masque, Jean–Claude Sadoine nous plonge au cœur de la civilisation du Moyen Age et de la fête des fous en Allemagne. Un périple en Afrique Noire nous entraîne à la rencontre du peuple Dogon mais également de masques fabuleux, des sociétés secrètes, de la sorcellerie et de rituels magiques. Des prises de vues de qualité nous dévoilent à travers de nombreuses séquences dynamiques l'importance des masques à travers les civilisations d'hier et d'aujourd'hui, mais surtout l'histoire mystérieuse des cités MAYAS du Mexique, des pyramides et autres monuments grandioses comme le palais des masques de Kahba.

Un tourbillon de couleurs, des images à rêver et la découverte des Arts premiers pour une soirée de dépaysement !
 

Les mystères de la chambre royale ou la médecine au secours de l’histoire


Le Jeudi
17 Novembre 2005 à 19 heures à l’Hôtel de Bergues, le docteur Philippe Charlier a dévoilé ses recherches au cours d’une conférence-débat.

Agnès Sorel fut la favorite de Charles VII, roi de France et contemporain de Jeanne D’Arc.

La beauté angélique d’Agnès Sorel, sa jeunesse et son intelligence séduirent le roi Charles VII qui osa l’introduire officiellement à sa Cour. La belle Agnès exerça un pouvoir influant sur le roi. Ce qui suscita de nombreuses jalousies dans la Noblesse dont le futur roi Louis XI

C’est au faîte de sa gloire qu’ Agnès Sorel mourut dans d’atroces souffrances évoquant un empoisonnement en Février 1450.

Pourquoi est- ce un sujet d’actualité ?

Le tombeau d’Agnès Sorel initialement situé dans la cathédrale Notre Dame de Loches subit de nombreuses violations et fut transféré dans une salle du Logis Royal à Loches.

C’est alors qu’en septembre 2004, à l’occasion d’une restauration du Logis Royal, le conseil général d’Indre et Loire décida de transférer l’urne à sa place naturelle, dans la cathédrale de Loches, devenue la collégiale Saint-Ours.

C’est à ce moment qu’intervient l’équipe scientifique du CHU de Lille dirigée par le Docteur Philippe Charlier, paléo pathologiste (médecin et archéologue). Après 6 mois d’examens, ces 22 chercheurs élucideront les énigmes d’Agnès que l’Histoire, en plus de cinq siècles n’avait pas résolue : son âge, son apparence physique et surtout la cause de sa mort en pleine jeunesse.

 

CONFERENCES EXPOSITIONS

CONCERTS

AUTRES MANIFESTATIONS

THEATRE   

FESTIVAL DU RIRE 

Mise à jour : samedi 16 février 2008
 


Sommaire - Mots clés - Accueil